menu

Service client 01 30 57 36 65

Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Espace client

Tout connaitre pour louer un véhicule pas cher

Catégorie(s) : Actualités HA+PME, Fiches pratiques Par : HA + PME

La location de courte durée (LCD)  permet de louer un véhicule pour une période maximum de 30 jours. Mais louer au tarif le plus bas peut vite se transformer en gouffre financier si vous n’avez pas prêté attention à toutes les caractéristiques de votre contrat de location.

Avant de vous lancer à corps perdu dans la comparaison des prix de location de voiture sur internet, il est donc important que vous définissiez ce que vous cherchez : quelle qualité de véhicule pour quelle durée, quelle distance ? Quelles options vous seront utiles ?

Avant de continuer, commencez donc par répondre à ce petit questionnaire :

  1. Combien serez-vous dans le véhicule, et avez-vous des valises ? De quel niveau de confort avez-vous besoin ?
    Vous avez la réponse ?  Alors vous êtes prêt à choisir la catégorie du véhicule, rendez-vous sur Bien choisir son véhicule
  2. Combien de kilomètres prévoyez-vous de faire ?
    Vous avez la réponse ?  Alors vous pouvez estimer le coût « brut » de votre location dans la partie Calculer le coût du forfait journalier et kilométrique
  3. Comment seront les routes ?
    Cela vous permettra de bien considérer s’il existe des risques d’accidents accrus, et donc de vérifier le niveau d’assurance à souscrire.
  4. Etes vous déjà couvert par une assurance ?
    Assurance habitation, carte Visa ou masterdard…. certains contrat intègrent des conditions intéressantes pour la location de véhicule.
  5. Avez-vous besoin de déposer votre voiture en dehors de heures d’ouverture d’une agence ? Dans un aéroport ? Vous avez besoin d’un GPS et un siège bébé ? Qui seront les conducteurs ?
    Notez bien ces besoins, ce sont autant d’options et de frais annexe qui peuvent s’appliquer, certains loueurs appliquent des conditions particulières si vous avez – de 25 ans, d’autre offrent gratuitement un second conducteur.

 

1 – Bien choisir son véhicule

La plupart des loueurs de voitures proposent environ 7 catégories de véhicules qui déterminent le niveau de prix appliqué à la location :

  1. Mini/Economique : La citadine qui s’utilise principalement en ville et possède une petite cylindrée.
  2. Compacte : La voiture compacte permet de faire de la route et de se garer facilement.
  3. intermédiaire  / Familiale : idéale pour les longs trajets à plusieurs.
  4. Routière / Grande routière : elle offre une bonne puissance et tenue de route pour les longs trajets.
  5. Berline / Luxe : La luxueuse… permet de se faire plaisir.
  6. La tout-terrain est adaptée aux reliefs accidentés (montagne, brousse, etc…)
  7. Le véhicule utilitaire permet de transporter des charges lourdes et volumineuses

Vous constaterez que certains loueurs indiquent des catégories de véhicule plus détaillées, souvent des codes de 4 lettres :  ce sont les standard de location de véhicule définis par l’ACRISS.

Dans cette nomenclature de véhicules, chaque lettre correspond à une caractéristique du véhicule :

  • CATEGORIE (Mini, luxe, etc.)
  • TYPE (nombre de porte, cabriolet, SUV, camping car…)
  • TRANSMISSION (manuelle, automatique, 4X4)
  • CARBURANT/CLIMATISATION

Exemples de nomenclature SIPP / ACRISS :

  • Mini : MBMN 
    • (M) Mini
    • (B) 2-3 Portes
    • (M) Manuelle
    • (N) carburant non identifié, sans air climatisé
  • Economique diesel EDMD
    • (E) Economique
    • (D) 4-5 Portes
    • (M) Manuelle
    • (D) Automatique toutes roues motrices
  • Grande familiale : IVAR
    • ( I) Intermédiaire
    • (V) Minibus -plus de 6 passagers
    • (A) Automatique
    • (R) Carburant non spécifié avec Air Climatisé

 

categories voitures de location ACRISS

Extrait du guide de l’association des loueurs de voiture – octobre 2016

Pour louer un véhicule en boîte automatique, il faudra souvent s’orienter vers des véhicules plus haut de gamme (berline de luxe, grande routière ou Cabriolet), et donc prévoir un budget en conséquence. Il en va de même pour les petites voitures à la mode (comme les Mini et Fiat 500, ou encore les petits cabriolets de type Peugeot 207 CC). Elles sont le plus souvent regroupées dans une catégorie à part (dite « fun » et même parfois « luxe ») et sont donc louées à des tarifs plus élevés que les autres véhicules de même catégorie.

N’oubliez pas que le modèle/marque indiqué lorsque vous louez une voiture n’est qu’une indication. Le loueur pourra vous fournir un modèle « équivalent » de la même catégorie.

 

2 – Calculer le coût du forfait journalier et kilométrique

Les offres low costs sont souvent très alléchantes, mais vérifiez bien les frais additionnels : le kilométrage inclus de base est souvent limité, et il faudra compter entre 0,20€ et 0,50€ par kilomètre supplémentaire…. Au final, le tarif low cost affiché devient vite un tarif excessif !

Pour vous faire une idée sur le tarif réel de votre voiture de location, pensez absolument à comparer le kilométrage. Le forfait classique inclut de 100 à 300 km pour une journée, et de 600 à 800 km pour un week-end. Les kilomètres supplémentaires peuvent constituer un gros poids sur la facture en cas de dépassement.

Par Exemple : Nous cherchons à louer d’un petite voiture du vendredi au lundi pour réaliser Paris Bordeaux Aller/retour, soit 1170km.

  • Offre 1 : 33€ prix affiché
    • 300 km inclus + 0,40€ par km supplémentaire, c’est à dite 348€ en plus !! Soit un total de 380€ : 10 fois plus cher que le prix annoncé !
  • Offre 2 : 85€ prix affiché
    • inclus 750 km, 0,36 €/ Km supplémentaire, soit un total 236€
  • Offre 3 : 50€ prix affiché
    • inclus 900 km , 0,25€ / Km supplémentaire, soit un total 117,5€

Certains loueurs proposent également des forfaits kilométrage illimité. Ces contrats, certes plus chers, peuvent véritablement faire pencher la balance en votre faveur.

Bon à savoir : Passer par une centrale d’achat vous donne accès à des offres négociées, et permet d’obtenir non seulement un prix de base de 30 à 60% moins cher, mais aussi plus de kilomètres inclus de base et un prix des km supplémentaires plus avantageux.

 

3 – Quelle assurance choisir ?

Côté assurances, chaque loueur a ses propres pratiques. Certains n’incluent dans les tarifs que l’assurance responsabilité civile tandis que d’autres ajoutent des garanties contre le vol et les dommages causés aux véhicules. La première étape consiste donc à vérifier le niveau de garanties inclues dans l’assurance de base, et il faudra ensuite estimer de quelles garanties supplémentaires vous avez besoin.

Attention !! En général, la franchise est exorbitante. Elle varie en fonction des pays et peut être diminuée grâce à une assurance supplémentaire. Si vous prévoyez un trajet avec risque de verglas, il est prudent d’y souscrire.

Vous pouvez aussi, sans le savoir, bénéficier déjà d’un rachat de franchise grâce à un autre contrat d’assurance. Le rachat de franchise peut déjà être prévu dans votre contrat assurance auto ou votre contrat d’assurance habitation. Par ailleurs, si vous avez payé votre location avec une carte Visa Premier ou Mastercard Gold, sachez que des assurances spécifiques location de véhicule sont inclues, pensez à lire le contrat.

Avant d’accepter l’assurance les yeux fermés, pesez le pour et le contre et faites vos propres calculs. La plupart des agents de location sont partiellement payés avec les commissions, ils feront donc tout pour vous vendre l’assurance complémentaire.

 

Les principales assurances complémentaires :

  • EP (Excess Protection) : option réduction de franchise.
  • PBA (Protection Pneumatiques et Bris de glace) : couverture en cas de bris de glace et de crevaison.
  • Assistance 24h/24 : Cette assurance vous permet de bénéficier d’un système d’assistance 24h/24h en cas de panne ou accident. Avec cette assurance le véhicule sera généralement changé sous 24h.
  • PAI (Personnel Accident Insurance) : assurance conducteur et personnes transportées.

 

4 – Les options

Certaines s’avèrent obligatoires dans certains cas comme l’option « deuxième conducteur », si vous voulez échanger le volant, ou « conducteur de – 25 ans ».

Des équipements sont également disponibles en option tels que le siège bébé, le porte-bagage, ou encore le GPS.

Autre piège : au moment de faire votre réservation, vérifier s’il existe des restrictions concernant les franchissements de frontières. Vous pourriez avoir de mauvaises surprises une fois à l’agence…

 

5 – Les frais annexes

Avant de signer, pensez à bien lire le contrat proposé par le loueur. Assurez-vous d’en saisir tout le contenu et portez une attention particulière aux exclusions et aux petits caractères. La plupart des formules proposées n’incluent que le forfait de base. Il convient donc de vérifier ce qui est inclut et ce qui ne l’est pas. Pensez à informer le loueur en cas de passage de frontière et de conduite dans un pays différent. Cette mention doit d’ailleurs apparaître dans le contrat.

Nombreux sont les frais annexes lors de la location de véhicule. Le prix initial n’est que très rarement, pour ne pas dire jamais, celui que vous allez payer.

Voici une liste des principaux frais annexes auxquels vous devez être attentifs :

  • Les frais d’immatriculation : ils représentent la part des frais que le loueur doit encourir pour exploiter le véhicule.
  • Les frais d’aller simple : certains loueurs autorisent que le retour du véhicule ait lieu dans une ville différente de celle où le véhicule a initialement été pris en charge. Dans ce cas, un supplément, appelé «frais d’abandon » (ou d’aller simple ou one-way) vous sera facturé par le loueur.
  • Les frais hors ouverture d’agence : Si Vous optez pour ce service de restitution « hors des horaires d’ouverture », vous acceptez que le rapport sur l’état du Véhicule soit établi par l’agent du loueur ou son représentant désigné en votre absence et postérieurement au dépôt des clés.

De plus, le dépôt des clés ne met pas automatiquement fin à votre contrat de location et le véhicule sera laissé sur l’emplacement où vous l’aurez garé jusqu’à l’ouverture de l’agence qui procédera à l’inspection de celui-ci en vue de clôturer le contrat de location. Enfin, vous devez garer le Véhicule sur un emplacement prévu à cet effet et de manière à ne pas constituer un danger pour les autres usagers de la route ou une gêne pour la circulation tel que le préconise le Code de la route.  Vous devez également laisser les papiers du Véhicule dans la boîte à gants.

  1. Les frais de no show : si vous ne vous présentez pas le jour prévu de votre location, ces frais vous seront prélevés car le véhicule vous aura été réservé mais non exploité.
  2. Les suppléments coûts d’exploitation (gare et aéroport) : ils sont demandés pour tenir compte des coûts et frais plus élevés des prestations de service auxquelles le loueur doit faire face dans les lieux spécifiques comme les gares et aéroports.
  3. Les coûts de gestion des dommages : ils couvrent les frais de prise en charge des réclamations relatives à tout dommage causé au véhicule.
  4. Les coûts de gestion des amendes : ce sont les frais liés à l’intervention administrative du loueur.

 

6 – La caution

En rejetant cette dernière, vous aurez à payer une caution qui vous sera rendue au retour du véhicule si aucun incident n’est à déplorer. Pensez à vérifier vos comptes bancaires quelques jours après la fin de votre voyage.

Certains loueurs peuvent demander une prise d’empreinte de votre carte bleue au titre de la garantie de paiement. N’oubliez pas de récupérer ce papier lors de la restitution du véhicule. Des montants d’éventuels dommages constatés pourrait être prélevé sur votre compte sans même que vous ne soyez consulté.

Pensez donc à conserver votre reçu !

 

7 – Où trouver le meilleur tarif ?

  1. Louer une voiture via un comparateur de prix

Comparer en ligne est souvent très tentant pour trouver le meilleur prix, mais attention toutefois à ce qui est proposé par un broker, un intermédiaire, dont vous n’avez jamais entendu le nom.  Certaines sont très efficaces, d’autres moins, et les tarifs très alléchants cachent des options hors de prix, voire parfois indisponibles. Allez sur les forums pour voir les avis des clients. Vous irez ensuite retirer votre véhicule dans une grande agence reconnue. Faites attention que le produit que l’on vous donne corresponde à ce pour quoi vous avez payé.

Une fois dans l’agence, lisez chaque document avant de le signer, pour éviter que l’on vous loue un système GPS à 130 € que vous n’aviez pas commandé, par exemple.

  1. Directement dans une agence de location

Cette option vous donne accès à la totalité des options, mais les tarifs ne seront pas négociés. Certaines compagnies proposent des cartes de fidélités qu’il peut être intéressant de considérer si vous louez fréquemment un véhicule pour de courtes périodes.

Notez également que certains loueurs offrent de meilleurs tarifs si vous réservez et payez en ligne par Internet.

  1. Passer par un groupement d’achat pour la location

Les groupements d’achat, comme HA+PME, ont négocié pour vous, non seulement des tarifs entre 30 et 60% moins cher, mais aussi l’ensemble les services proposés par les loueurs de voiture comme les assurances et les options, vérifiez si vous pouvez bénéficier de ces accords avant de passer commande chez un loueur. N’hésitez pas à demander un Audit, c’est gratuit.

 

8 – Dernière ligne droite : La vérification du véhicule avant la location

Ça y est, vous êtes arrivé à destination et n’avez plus qu’à récupérer votre voiture de location. Au moment de la remise du véhicule, un « état des lieux » du véhicule est effectué en présence du loueur et du locataire. Vérifiez scrupuleusement l’état du véhicule avant de signer le contrat et pensez à rapporter votre location dans le même état sous peine d’avoir à payer des franchises prohibitives.

N’hésitez pas à prendre votre temps pour inspecter la voiture dans les détails, quitte à ignorer l’agent qui regarde sa montre toutes les 20 secondes. Vérifiez l’état de la carrosserie, des pneus et de l’intérieur en notant tous les défauts du véhicule.

Vous pouvez également prendre des photos ou des vidéos de la voiture pour éviter d’éventuels litiges au retour.

L’inspection du véhicule de location est une étape à ne pas négliger, probablement le plus gros piège à éviter lors d’une location de voiture.

9 – La restitution du véhicule

Vérifiez l’état du véhicule avant de le rendre, attention, si il est trop sale, le loueur peut vous facturer des frais de nettoyage, prenez donc le temps de passer l’aspirateur à l’intérieur. L’état du véhicule doit être identique à celui qui figure dans l’état des lieux de prise du véhicule.

Et surtout, pour bien finir sans exploser votre budget location : FAITES LE PLEIN DU VÉHICULE, le prix de carburant que vous facturera le loueur est démesuré.

 

Enfin, pour les week-ends prolongés, les périodes de vacances et jours fériés, pensez à vous y prendre un peu à l’avance, les agences étant souvent prises d’assaut dans ces occasions.

 

 

Bon voyage !

 

 

17 Jan 17

 

 

1 commentaire

comparateur pret immobilier dit : Le03/04/17

Tout d’abord bonjour.:) Cet article est très utile.
je recherchais justement des informations
sur le sujet. Bonne journrée

Répondre

Laisser un commentaire